Marnie du quatrième

Il est un peu curieux d’être appelée mon petit quand on approche les quarante ans et qu’on n’a rien de petit. Son bras est plus épais que la cuisse d’élégante cinquantenaire de Natalie. C’est toujours mieux que ce madame Marnie que lui sert Sara du deuxième étage et qui lui donne l’impression d’être une mère maquerelle alors qu’elle n’a pas franchement la tête de l’emploi.

Marnie du quatrième

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s